[Brèves] The Whispered World: Les Chroniques de Sadwick

salle

Continuons encore quelques instants avec un jeu sorti en 2009, et promis, je reviens sur de l’actualité ensuite. Tandis que j’étais totalement coupé d’internet ces dernières semaines, j’ai remis le nez dans quelques jeux achetés depuis longtemps mais jamais testé. Celui qui m’a le plus agréablement passé le temps était The Whispered World, mieux connu en France comme Les Chroniques de Sadwick.

Ce jeu du studio allemand Daedalic Entertainment (Edna & Harvey, A New Beginning) est un point ‘n click à l’ancienne qui présage du meilleur pour les deux prochaines productions du studio, Deponia et L’œil Noir: Les Chaines de Satinav, à sortir respectivement le 12 juin et le 30 aout de cette année.

Vous incarnez donc Sadwick, un jeune clown œuvrant dans un cirque itinérant dans un monde au bord de la destruction. Loin d’être un joyeux luron, Sadwick joue plutôt dans le registre du clown triste et fataliste : il est faible, ne sait rien faire, n’a aucun espoir de voir son avenir s’illuminer, et il le sait. Pas de chance, en plus il fait des rêves sur la fin du monde, et va même finir par apprendre d’une oracle que c’est lui qui la provoquera. Il décide cependant de prendre sa vie en main et, faisant contre mauvaise fortune bon cœur, tentera de sauver ce monde dans lequel il vit.

On est sur un format des plus classiques : des tableaux (très) joliment dessinés et fourmillant de détails, dans lesquels on trouve des combine des objets et où l’on parle avec (quelques) personnages. L’animation générale est minimaliste et manque de fluidité, sans parler des cinématiques très moyennes, mais ces défauts sont très vite effacés par l’ambiance particulière du titre. L’univers est fantastique, et il reste difficile tout au long du jeu de le classer, tant Sadwick fait des références plus ou moins discrètes à notre monde. Ne manquant jamais un bon mot, toujours aussi désespérant qu’à la première minute, le protagoniste et sa chenille changeforme nous emmènent dans une aventure drôle et prenante. Les énigmes ne sont jamais très complexes, mais il n’est pas toujours évidant de savoir ce que l’on doit faire pour avancer et il y a de quoi se faire chauffer les méninges tout de même.

Vous pouvez acheter le jeu en dématérialisé ou en boite pour 10€ en moyenne.
(les boutiques que je mets en lien ici ne sont que celles où j’ai trouvé le jeu au meilleur prix à ce jour)

titleiquecirqueinventaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :