[Coté Joueur] Mississippi: Tales of the Spooky South

Hier soir, j’ai pu faire une partie de Mississippi : Tales of a Spooky South, jeu de Christophe Gérard alias Tirodem à sortir à la rentrée chez les XII Singes et produit avec le concours du collectif ForgeSonges (Mississippi étant un jeu ayant jadis participé aux Démiurges en Herbe). Taybott, mon cher ami de chez Rôliste.TV a pu obtenir un exemplaire du bouquin, et nous a donc fait découvrir avec joie ce jeu de rôle bluesy, perdus quelque-part dans le bayou.

bluesman

Déjà, le bouquin est plutôt joli. Quelques illustrations sympas, pour les archétypes de personnages surtout, et pas mal de photos d’époque. C’est varié, clair, et ça mets tout de suite dans l’ambiance. C’est tout petit, donc c’est lisible en un rien de temps. Je n’ai évidemment pas pu lire le livret réservé au meneur, mais il y a à priori quatre scenarios qui forment une mini campagne d’intro à l’univers, plus des conseils pour prendre la main après ça. A noter qu’un kit d’introduction devrait sortir en même temps que le jeu, avec trois autres scenarios. Rien à dire de ce coté là donc.

En ce qui concerne le système de jeu, en se retrouve avec du dK. Autant dire que c’est un peu le système générique de ces dernières années. Ca a le mérite d’être simple – on balance des d20 et on ajoute sa compétence – et j’ai bien aimé la possibilité de faire un perso plutôt très bon dans certaines compétences sans être une quiche totale pour tout le reste. On sent bien qu’on n’est pas là pour du combat tout le temps, mais bien pour un jeu d’ambiance : les archétypes et les compétences qu’ils nous octroient mais surtout les atouts nous jettent dedans immédiatement. Mention spéciale à « They caught the Devil and put him in jail un Eudora, Arkansas », sans doute le pouvoir au nom le plus long et le moins explicite qu’il m’ait été donné de noter sur une fiche de personnage.

L’univers. On est donc quelque part entre la Louisiane, l’Arkansas et le Mississippi, dans les années 30. Les Bluesmen sont plus que des alcoolos qui se font des bœufs pour gagner de quoi manger, ils combattent le diable, le Malin. Ils connaissent la Légende, celle de Johnny et son violon d’or, celle d’Orphée du Wisconsin, de trois fileuses. Et ils connaissent le vaudou, ou en tout cas, ils sont bien obligés de faire avec pour contrer le Malin. Parce que depuis qu’ils sont habités par l’âme du Blues, ils sont obligés de courir les routes de ville en ville, car celui-ci peut les voir.

Mississippi

C’est vraiment dans cet univers que se trouve toute la saveur du jeu. C’est juste un plaisir de jouer un hobo afro-américain dans un sud qui n’aime toujours pas les negro, mais s’en balancer et jouer de la musique pour ceux qui veulent bien l’entendre, comme Lafayette, mon perso d’hier soir, le « bon pote » du Bluesman du groupe.

On a joué un scenario plutôt enquête, mais le MJ et un des joueurs avaient déjà pu jouer avec Tirodem une aventure un peu plus orientée action. Il est clair qu’on peut faire pas mal de choses bien sympas avec ce jeu. Un peu de bonne musique, un vrai groupe soudé (parce que deux afros, deux cajuns et deux siciliens qui n’ont rien à faire ensemble, c’est bon pour un scenar vite fait mais pas plus), et c’est parti pour des aventures comme nulle part ailleurs !

Mississippi sera disponible chez les XII Singes à la rentrée si tout se passe bien
N’hésitez pas à faire un tour sur le Blog de Tirodem, My Own Private Louisiana
Ou sur le site des XII Singes
Ou encore sur celui de ForgeSonges

Publicités
Comments
9 Responses to “[Coté Joueur] Mississippi: Tales of the Spooky South”
  1. bEN dit :

    Très sympa ton article :) Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse. Je trouves que l’avantage de ce jeu de rôle est qu’il a un background extrêmement fouillé. En tout cas on va pas mal en entendre parlé dans l’année d’après moi.

    • Tirodem m’a eu l’air d’un gars plutôt sympa en plus, c’est le genre de truc qui me permet d’aimer encore plus un jeu ;).
      Sans doute pas le genre de jeu que je maitriserai, mais je ne suis pas contre quelques parties encore ^^.

  2. bEN dit :

    On verra ça à la rentré lorsque le jeu sera enfin sorti ;)

    • Coco dit :

      Achat dès sa sortie, c’est sûr ! J’ai eu la chance de jouer deux parties avec l’auteur au cours de conventions (dont une avec Ben et Taybot ;)) et c’était extrêmement sympa.
      Je plussoie cette critique !

  3. Emere dit :

    J’espère qu’une âme pieuse dans mon club de JdR l’achètera dès sa sortie et proposera un one shot de découverte… :P

  4. Akae dit :

    Merci pour le commentaire! Ca fait plaisir à lire. Toute l’équipe s’est bien donné sur le taf de Christophe. On a hate de voir vos nombreux retours dès la sortie du jeu!

    Akae

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] le collectif ForgeSonges, il a conduit à la publication prochaine de quelques jeux, dont notamment Mississippi dont je vous ai parlé récemment et Teocali, dont je vous parlerai sans doute si je peux mettre la […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :